• background rays
Combien de temps doit durer le régime
Combien de temps doit durer le régime?

Le régime de croisière est le temps le plus fort et le plus stratégique de la période d’amaigrissement, ce ui qui conduit à votre objectif, votre Juste Poids. C’est à lui que revient, après l’amorce foudroyante du régime d’attaque, de conduire d’un seul tenant jusqu’au poids désiré et fixé dès le début. Si l’on considère le cas d’une obésité franche et d’une surcharge de 20 kg on peut, si le cas ne présente pas de difficultés particulières, espérer obtenir cette perte en 20 semaines de régime alternatif, soit en un peu moins de cinq mois.

Lorsque le cas est plus difficile :
• Soit pour des raisons de type psychologique, une volonté faible, une motivation floue.
• Soit pour des raisons physiologiques, une tendance familiale à l’obésité.
• Soit pour des raisons historiques, un parcours semé d’échecs et l’usage de multiples régimes mal choisis, mal conduits ou abandonnés en cours de route.
• Soit enfin chez la femme lors de la traversée des carrefours dangereux de la vie hormonale, au moment de la prépuberté chaotique avec installation anarchique des règles, de la grossesse, et surtout au moment de la préméno-pause et de la ménopause confirmée et tout particulièrement lors d’instauration de traitements de substitution hormonale sans subtilité. Dans tous ces cas, la progression de la perte est ralentie et demande des ajustements particuliers. Cependant, même dans ces cas difficiles, l’élan du régime initial reste toujours aussi percutant ainsi que
l’allure des deux ou trois premières semaines qui brise toutes les résistances et les inhibitions latentes, ce qui procure en général une perte de 4 à 5 kg.

A partir de là, les vieux démons peuvent resurgir et réduire l’allure.

  • Le sujet doué d’une forte prédisposition à la surcharge passera en un peu moins d’un mois sous la barre du kilo hebdomadaire pour tenir une allure acceptable de 3 kg par mois pendant deux à trois mois, ce qui, cumulé à la perte initiale approche des 15 kg. À ce stade, la perte mensuelle va encore se réduire pour s’établir autour des 2, voire 1,5 kg par mois. La question pour eux est simple : le jeu en vaut-il la chandelle? Le plus souvent la réponse est non. Sauf cas particulier d’indication formelle à la perte de poids tels un diabète menaçant ou une arthrose sévère et inopérable ou une raison personnelle impérative, il est préférable de ne pas insister pour ne pas menacer le résultat acquis, prendre son bénéfice en consolidant puis en stabilisant et attendre des jours meilleurs et un retour au calme de l’organisme pour atteindre le but initialement fixé. Bilan de l’opération : 15 kg perdus en 4 mois de régime alternatif.
  • Le sujet peu motivé ou à faible volonté est plus mal loti. Lui aussi perdra ses 4 ou 5 premiers kilos et la tentation et les abandons apparaîtront aussitôt. Dans le meilleur des cas, si l’entourage est pressant et l’aide soutenue, notamment celle du médecin, il est possible d’espérer une perte complémentaire de 5 kg en
    5 semaines et passer d’urgence à la consolidation et encore plus vite à la stabilisation définitive qui doit malgré tout imposer un jour par semaine de régime protéines pures à vie, à accepter impérativement et dès le départ ou éviter catégoriquement d’entrer dans ce plan. Bilan de l’opération : 10 kg en deux mois et demi de régime alternatif.
  • Le vacciné aux régimes mal choisis ou mal conduits trouve ici sa meilleure indication. Le régime d’attaque passe aussi chez lui à la manière d’un bulldozer se jouant de toute résistance. Lui aussi bénéficiera des 5 premiers kilos obtenus en trois semaines, mais il pourra, s’il se tient fermement aux consignes précises du plan
    et de ses quatre régimes intégrés successifs, continuer à maigrir sans désemparer pour obtenir ses 20 kg en 6 mois de régime alternatif, soit peu de différence avec le cas facile, car la vaccination aux régimes préalables ne concerne que les phases de protéines associées aux légumes mais pas les périodes de protéines pures. Il faut savoir que le plan Dukan peut être repris ultérieurement sans grand risque d’usure, cette résistance à la vaccination tient à l’impact des protéines alternatives.
  • La femme aux alentours de la ménopause. Elle traverse successivement préménopause puis ménopause confirmée et affronte la période de sa vie de femme la plus menacée par le surpoids et tout spécialement si elle y arrive déjà en excès pondéral. En traversant ce long tunnel qui peut parfois durer une dizaine d’années, de 42 à 52 ans, elle est soumise à un éclairage hormonal excessif puis dissocié et qui s’éteint parfois brusquement sous une avalanche de bouffées de chaleur. Mais aussi paradoxal que cela puisse paraître, c’est parmi les femmes malmenées par cette tourmente physiologique que l’on trouve les lutteuses les plus déterminées et les plus acharnées, celles dont on peut être assuré qu’elles iront jusqu’au bout de leur entreprise et par tous les temps. Chez cette femme, la résistance au régime est telle que même les premiers kilos obtenus sans coups férir par toutes les autres catégories de cas difficiles peuvent se révéler difficiles à décrocher. Il est donc impératif pour elle et avant d’entrer dans ce plan de mettre de l’ordre dans sa situation hormonale. Ceci est du registre de son gynécologue ou de son généraliste mais elle doit savoir que la prise de poids occasionnée par la
    ménopause n’est pas une fatalité et que s’il existe effectivement une période difficile, elle peut être franchie après une attente armée qui ne dure guère plus de six mois à un an et que l’instauration du traitement hormonal, s’il est bien conduit en partant des dosages les plus légers pour atteindre progressivement la dose utile, est souvent le meilleur moyen de parvenir à perdre du poids efficacement. Bilan des opérations : sans modification du terrain ni régulation hormonale spécialisée, la perte de 20 kg peut durer un an et sembler
    longue mais il y a bien des femmes pour le faire. Avec une aide spécialisée bien conduite, le choix d’hormones naturelles et l’usage parfois nécessaire d’antialdostérone qui facilite les éliminations et les œdèmes irréductibles, les 20 kg peuvent être obtenus en six à sept mois de régime alternatif.

Certains Mots Cls


kinésiologie pour maigrir.

Vous aimerez aussi -