• background rays
La vinaigrette à la paraffine

C’est la meilleure solution de remplacement à condition de ne pas avoir d’idées préconçues ni de diarrhée chronique.
L’huile de paraffine présente deux avantages majeurs : elle ne contient aucune calorie et, très bon lubrifiant, elle facilite le transit intestinal, et quelles que soient les rumeurs que vous entendrez au sujet de cette huile, n’en tenez pas compte, son usage, même prolongé, ne pose aucun problème. Son seul inconvénient concerne son dosage qui, s’il
est trop élevé, fait peser le risque de légères fuites pouvant tacher les sous-vêtements. Pour éviter ce type d’inconvénients et alléger sa consistance un peu plus lourde que celle de l’huile de table, prenez un vieux pot de moutarde vide et déposez-y :
• 1 cuiller à soupe de moutarde de Dijon ou mieux, de la moutarde de Meaux à l’ancienne avec ses petits grains.
• 5 cuillers à soupe de vinaigre balsamique.
• 1 cuiller à soupe d’eau pétillante.
• 1 cuiller à café d’huile de paraffine.
• Si vous aimez l’ail, mettez une belle gousse à mariner dans le fond du pot et ajoutez 7 à 8 feuilles de basilic.

Choisissez de préférence l’eau de Perrier qui facilite l’émulsion de la paraffine. Et si vous n’aimez pas le vinaigre balsamique, c’est dommage car c’est le plus sensoriel mais vous pouvez en choisir un autre si vous en mettez un
peu moins, 4 cuillers à soupe pour le vinaigre de vin, de framboise ou de Xérès, et 3 pour le vinaigre d’alcool. Il faut savoir que le vinaigre est un condiment pouvant jouer un rôle majeur au cours de tout régime amaigrissant. On sait en effet depuis peu que l’homme dispose de la perception de quatre saveurs universelles : le sucré, le salé, l’amer et
l’aigre et que le vinaigre est le seul aliment du registre alimentaire humain permettant cette précieuse et rare sensation de l’aigre.

D’autre part, de récents travaux ont aussi prouvé l’importance des sensations de bouche, de la quantité et de la variété des saveurs sur la production du rassasiement et de la satiété. On sait par exemple aujourd’hui que certaines
épices fournissant des saveurs extrêmes, notamment le clou de girofle, le gingembre, l’anis étoile, la cardamome permettent l’accumulation de sensations puissantes et pénétrantes qui ont le pouvoir d’élever la jauge de l’hypothalamus, centre cérébral chargé de les comptabiliser jusqu’à déclenchement de la satiété. Il est donc très important d’utiliser autant que faire se peut et si possible en début de repas toute la gamme de ces épices et de tenter de s’y habituer si l’on n’est pas un amateur inconditionnel.

Certains Mots Cls


kinésiologie pour maigrir.

Vous aimerez aussi -