• background rays
L'activité physique est indispensable à la stabilisation à long terme
L’activité physique est indispensable à la stabilisation à long terme

Bouger permet d’être moins dépendant de la résection alimentaire, frustrante sur le long terme, vingt minutes de marche vous permettent par exemple de neutraliser un verre de vin ou trois carres de chocolat. Neutraliser signifie que tout se passe comme s’ils n’avaient jamais été mis en bouche. Chacun sait que l’effort consenti pour maigrir n’est possible que s’il est limité dans le temps, ponctuel et circonscrit. Quand le Juste Poids est atteint, il est temps de
passer à la consolidation puis à la stabilisation qui ouvre l’alimentation à des aliments nouveaux, qui la rend plus spontanée et moins encadrée.
Or, on sait d’expérience que les aléas de la vie, ses difficultés, ses stress et l’adversité peuvent désorganiser bien des sillons tracés, d’autant que dans ces moments vulnérables, c’est la chaleur des aliments les plus gratifiants que l’on recherche. Le maintien d’une activité physique suffisante, par les calories consumées et souvent par le plaisir pris, permet justement de mieux ouvrir l’alimentation, de manger plus et de manière plus gratifiante.
L’activité permet d’intégrer plus facilement des « craquages », des « coups de folie », des « abandons », de les brûler « dans le feu de l’action », d’en atténuer la portée et la culpabilisation.

De plus, l’activité physique permet de maintenir un rythme, de conserver un état d’esprit, une fierté de soi et de son corps qui protègent des dérives. Et surtout, par la sécrétion d’endorphines qu’elle libère à grande échelle sur les sujets entraînés, l’activité physique, par le plaisir neurologique qu’elle crée, réduit le besoin, tout aussi neurologique, d’aller chercher refuge dans le plaisir artificiel « fabriqué » en mangeant. Le cas des femmes déprimées qui désirent ardemment maigrir est éclairant. Sur le court terme, elles peuvent suivre un régime, a condition qu’il soit parfaitement structuré et que 13 prise en charge soit suffisante. Mais il n’est pas possible de prolonger cet effort, surtout lorsque Ie résultat est acquis. Tant que dure l’état dépressjîr « insuffisamment heureuses », elles revienne
mécaniquement à une alimentation gratifiante, Ie antidote au malheur. Pour elles et plus encore pour les no-déprimées, trouver du plaisir en bougeant tout en brûlant des calories est LA meilleure protection du poids perdu !

Certains Mots Cls


proteine de soja texture et regime,plan hache au boeuf,glacons,content.

Vous aimerez aussi -