• background rays
Young Woman Exercising on a Rowing Machine
L’activité physique, permet de maigrir sans développer de résistance

Nous touchons là à un des points critiques de la lutte contre le surpoids. Chacun sait que, plus on suit de régimes, plus on devient résistant au régime et plus on maigrit difficilement. Notre espèce est née en un temps où il fallait se battre pour conque» rir sa nourriture. La graisse de réserve était alors la meilleure garantie de survie et nous avons été pro-
grammés pour résister au gaspillage des calories et à la sanctuarisation de nos réserves de graisses. Aujourd’hui, nous vivons dans l’abondance et la pléthore mais nos gènes et notre programmation n’ont pas changé d’un iota, notre corps est toujours aussi viscéralement attaché à ses graisses de réserve.
Aussi, tout amaigrissement est vécu par le corps comme une spoliation et un danger face auxquels il est programmé pour résister.

Comment parvient-il à résister ? Pour cela, il aispose de deux moyens : d’une part, dépenser moins, vivre à l’économie, « à petit feu », et d’autre part, profiter à plein des aliments consommés, en tirer la substantifique moelle. De la sorte, plus vous suivrez de régimes, plus votre corps apprendra à résister. Cette résistance se traduit par un ralentissement du maigrir, et plus la perte de poids est lente, plus le risque de découragement, de lassitude et d’échec
augmente. C’est dans ce type de situation que survient la situation la plus dangereuse pour un régime, le palier de stagnation, une période où le régime, toujours aussi bien suivi, ne se traduit par aucune perte de poids. S’il n’y a rien de plus gratifiant et incitatif que le recul du poids, rien n’est plus éprouvant qu’une bascule n’apportant pas la récompense escomptée. Cette stagnation du poids non méritée et durable est responsable des plus forts taux
d’abandons et d’échecs. Or, point capital, votre corps, s’il sait si bien s’adapter à la réduction des apports et aux régimes, n’a pas les moyens de résister à la dépense calorique occasionnée par l’effort physique. Il n’est pas
programmé pour cela. Vous pouvez brûler 350 calories en courant au petit trot pendant une heure tous les jours pendant des mois et perdre toujours la même somme de calories. Mais si vous réduisez de 350 calories votre alimentation, en quelques semaines, votre corps s’y adaptera et vous ne maigrirez plus, il vous faudra passer à 500 calories de moins ou abandonner le système du comptage des calories. Associer régime et dépense physique devient
alors le meilleur moyen d’éviter les effets désastreux de la résistance aux régimes successifs.

Certains Mots Cls


proteine de soja texture et regime,plan hache au boeuf,content.

Vous aimerez aussi -