• background rays
L'eau purifie et améliore les résultats du régime
L’eau purifie et améliore les résultats du régime

Un simple constat d’évidence montre que plus l’on boit et plus on urine et plus le rein a la possibilité d’éliminer les déchets provenant des aliments brûlés. L’eau est donc le meilleur des diurétiques naturels. Il est surprenant de constater combien peu de gens boivent suffisamment. Les mille sollicitations du quotidien retardent puis finissent par occulter la sensation naturelle de soif. Les jours et les mois passant, celle-ci disparaît et ne joue plus son rôle d’avertisseur de la déshydratation des tissus. Bien des femmes, aux vessies plus sensibles et petites que celles des hommes, hésitent à boire pour éviter les déplacements incessants ou les besoins intempestifs lors d’occupation professionnelle ou au cours des transports ou même par allergie aux toiilettes communes. Or ce qui peut être accepté dans des conditions ordinaires ne l’est plus au cours d’un régime amaigrissant et si les arguments d’hygiène s’avèrent illusoires, il en existe un qui finit toujours par convaincre, c’est celui-ci : Tenter de maigrir sans boire est non seulement toxique pour l’organisme mais peut réduire ou même b oquer totalement la perte de poids et réduire à néant bien des efforts. Pourquoi ?

Parce que le moteur humain qui consume ses graisses au cours d’un régime fonctionne comme n’importe quel moteur à combustion. L’énergie brûlée dégage de la chaleur et des déchets. Si ces déchets ne sont pas régulièrement éliminés
en amont par le rein, leur accumulation en aval finit tôt ou tard par interrompre la combustion et interdire toute perte de poids, et ce, même avec un régime parfaitement suivi. Il en irait de même pour un moteur de voiture dont on obturerait le pot d’échappement ou d’un feu de cheminée dont on ne nettoierait pas les cendres, tous deux finiraient par s’étouffer et s’éteindre sous l’amoncellement des déchets. Les errances nutritionnelles du gros et l’accumulation de mauvais traitements et de régimes excessifs ou incohérents finissent par rendre ses reins paresseux. Plus que tout autre, l’obèse a donc besoin d’importantes quantités d’eau pour remettre en fonc-
tion ses organes d’excrétion. Au début, l’opération peut sembler désagréable et fastidieuse, surtout l’hiver, mais en insistant, l’habitude finit par s’installer qui, renforcée par l’agréable sensation de se laver intérieurement et de mieux
maigrir, finit souvent par redevenir un besoin.

Certains Mots Cls


kinésiologie pour maigrir.

Vous aimerez aussi -