• background rays
Les hormones végétales, une alternative originale et naturelle pour les femmes à risques
Les hormones végétales, une alternative originale et naturelle pour les femmes à risques

Les nombreuses polémiques au sujet des risques liés au traitement hormonal de substitution de la ménopause ont entraîné une désaffection de l’utilisation des hormones féminines. Pour faire face à la turbulence de certaines méno-
pauses, la présence de fortes bouffées de chaleur et une prise de poids préoccupante, on a proposé un traitement purement végétal de la ménopause qui nous intéresse ici particulièrement. Ces substances végétales et naturelles ont une structure si proche de celle des hormones féminines qu’elles peuvent occuper leurs récepteurs et, en partie, les remplacer.

Bien moins actives que les hormones féminines, elles ont fait la preuve clinique de leur action de protection sur les bouffées de chaleur. Mais au-delà des bouffées de chaleur, il semble que l’usage régulier des phytoestrogènes du soja, à
doses suffisantes, permettent d’éviter, notamment chez la femme déjà en surpoids ou à risque de le devenir, les inéluctables prises de poids rencontrées en cours de ménopause.

Un problème demeure, celui de l’insuffisance d’action. Les phytoestrogènes étant 1 000 à 2 000 fois moins actifs que les œstrogènes féminins, la plupart des dosages actuellement proposés sous forme de comprimés ou de gélules paraissent insuffisants sur le risque pondéral. D’après les observations japonaises, c’est la consommation régulière de 200 g quotidiens de tofu qui expliqueraient l’absence de bouffées de chaleurs de la femme japonaise et la stabilité de son poids au cours de la préménopause et de la ménopause. Or 200 g de tofu représentent une dose quotidienne de
100 mg d’isoflavones de soja, dose qui semble être celle qui a les meilleures chances d’intervenir dans la gestion du surpoids.
Tous les auteurs qui ont étudié les propriétés nutritionnelles de l’aliment soja insistent sur le fait que si son action de protection sur certaines mani-festations de la ménopause, telles les bouffées de chaleur ou le vieillissement de la peau, se manifeste rapidement, son action de prévention sur le cancer du sein, l’ostéoporose et la surcharge pon-
dérale, nécessite une très longue imprégnation qui, seule, peut expliquer l’étonnante immunité de la femme asiatique, forte consommatrice de soja. Je conseille donc aux femmes jeunes de prendre l’habitude de consommer régulièrement du soja. Non pas les pousses de soja dénuées d’action, mais la graine elle-même, ou mieux, du lait de soja ou du tofu.

Certains Mots Cls


proteine de soja texture et regime,plan hache au boeuf,glacons,content.

Vous aimerez aussi -