• background rays
Les nouvelles viandes

Jusqu’à présent, vous aviez droit aux parties maigres du bœuf et du veau et à la quasi-totalité du cheval. Désormais vous pouvez ajouter le gigot d’agneau et le rôti de porc ainsi que le jambon blanc, sans précision de fréquence ni de quantité particulière; lorsque l’occasion se présente, une à deux fois par semaine.

• Le gigot d’agneau est le morceau le plus maigre de l’agneau. Évitez pourtant soigneusement l’entame, la première tranche, et pour deux bonnes raisons. La première est que la graisse qui entoure le gigot ne se détache pas facilement et il demeure toujours un reliquat qui élève beaucoup la teneur en matières grasses et en calories de l’entame. La deuxième est que, pour qu’un gros gigot de plusieurs kilos soit cuit en profondeur, il faut que la température de surface soit très élevée et à ces températures, le gras carbonise et devient cancérigène. Si vous aimez les parties cuites, prenez la deuxième tranche, c’est plus sûr.

• Le rôti de porc jouit des mêmes autorisations car c’est avec le jambon le morceau le plus maigre de l’animal, à la condition expresse de le choisir dans le filet et non pas dans l’échiné qui est très exactement deux fois plus calorique. À ne pas oublier.

• Le jambon blanc fait ici sa réapparition. Désormais, vous n’êtes plus limité aux seuls jambons dits dégraissés découennés. Vous pouvez utiliser librement cet aliment savoureux, facile à consommer sur le pouce, à n’importe quelle heure de la journée en veillant à écarter le gras qui entoure le muscle. Évitez aussi les jambons crus de pays qui ne sont pas encore autorisés.

Voici donc l’ensemble des catégories d’aliments qui composent la plate-forme de votre régime de transition. Rappelons, au risque de se répéter, que ce régime n’est en aucun cas un régime définitif, et encore moins un régime amaigrissant. C’est un régime sain et équilibré dont le seul rôle est de vous aider à traverser une période tumultueuse au cours de laquelle votre corps inquiet de sa perte de poids, cherche tout moyen nécessaire pour le reprendre.
Dix jours par kilo perdu, c’est à peu près le temps qu’il lui faut pour faire le deuil de cette perte, se rassurer et accepter ce poids nouveau que vous tentez de lui imposer. Passée cette période, vous retrouverez une certaine spontanéité alimentaire six jours sur sept. C’est une perspective qui devrait vous donner du courage et la patience nécessaire. Vous savez en tout cas où vous allez et le temps que cela prendra. Mais ce n’est pas tout. Pour clore ce régime de transition, il me reste à vous annoncer deux nouvelles d’importance : une bonne et une nécessaire. Je commence par la bonne.

Certains Mots Cls


kinésiologie pour maigrir.

Vous aimerez aussi -