• background rays
Les protides

Les protides représentent le troisième nutriment universel. Ils forment un large groupe de produits azotés parmi lesquels se distingue la classe des protéines, les plus longues molécules entrant dans la constitution des êtres vivants. Les aliments les plus riches en protéines proviennent du règne animal. Leur source la plus prestigieuse est la viande.
De toutes les viandes animales, c’est le cheval qui contient le plus de protéines. Le bœuf est déjà plus gras, mais certains morceaux maigres en sont tout aussi pourvus. Les viandes de mouton et d’agneau sont nettement plus persillées et leur infiltration en graisse qui atténue leur couleur réduit leur teneur en protéines. Enfin, le porc, encore plus gras, n’est plus assez riche en protéines pour appartenir au groupe restreint des aliments essentiellement protéines. Les abats d’animaux sont très riches en protéines, très pauvres en graisses et en glucides à l’exception du foie qui contient une petite dose de sucre. La volaille, à l’exception de l’oie et du canard de basse-cour, offre une viande relativement maigre et très riche en protéines, notamment la dinde et certains morceaux maigres du poulet comme le blanc de l’aile.

Les poissons, notamment les poissons blancs particulièrement maigres comme la sole, la raie, le cabillaud ou le colin, sont une mine de protéines de très haute valeur biologique. Les poissons des mers froides tels le saumon, le thon, la sardine ou le maquereau ont une chair plus grasse, ce qui réduit légèrement leur teneur en protéines; ils n’en restent
pas moins d’excellents fournisseurs de protéines, rares générateurs d’onctuosité de bouche et éminemment protecteurs de la santé cardio-vasculaire. Les crustacés et coquillages sont à la fois maigres et sans glucides, donc riches en protéines. Les crustacés sont traditionnellement déconseillés pour leur teneur en cholestérol, mais ce dernier est concentré dans le corail de la tête de l’animal et non dans la chair, ce qui permet de consommer sans crainte crevettes, crabes et autres fruits de mer, si l’on prend la précaution d’en écarter le corail. L’œuf est une source intéressante de protéines. Le jaune est mêlé à des lipides et suffisamment de cholestérol pour devoir en éviter l’abus en cas de prédisposition. En revanche, le blanc est la plus pure et la plus complète des protéines connues, ce
qui lui confère le statut de protéine de référence permettant de classer toutes les autres protéines. Les protéines ne sont pas l’apanage du règne animal. On en trouve beaucoup dans le règne végétal, mais elles sont incomplètes et n’ont
jamais la totalité des huit acides aminés essentiels sans la présence desquels elles ne permettent pas à l’être humain de les utiliser. Ainsi, les céréales sont riches de tous les acides aminés sauf un seul : la lysine. Les légumineuses, elles, possèdent cette fameuse lysine mais manquent de méthionine dont les céréales regorgent. Vous aurez compris que, pour utiliser les protéines d’origine végétale, il faut les mélanger à parts égales. En outre, si les protéines animales contiennent un peu de graisse, on peut, en choisissant bien, en trouver de très maigres. En revanche, les protéines
d’origine végétale sont, en général, assez riches en glucides et il convient de les limiter et de choisir celles qui en contiennent le moins, comme les pâtes ou les lentilles.

Comment peut-on alors être végétarien ? Tout dépend de la définition de ce mot. Si c’est se contenter de supprimer la viande rouge, il existe tant d’autres apports animaux comme le poisson, les fruits de mer, les œufs et les laitages, assurant un apport très largement suffisant. Si c’est tout ce qui est issu d’un animal qui a vécu et a été abattu pour
s’en nourrir, cela devient plus difficile car il ne reste plus que les œufs et les laitages mais c’est possible et suffisant pour celui qui ne cherche pas à maigrir. Enfin, si c’est le tout végétal, le régime que je propose devient très difficile à suivre car il ne laisse d’autre choix que les protéines végétales incomplètes : il faut marier habilement les céréales et les légumineuses pour parvenir à trouver l’ensemble des acides aminés sans la totalité desquels il n pas possible de fabriquer les protéines vitales.

Certains Mots Cls


kinésiologie pour maigrir.

Vous aimerez aussi -