• background rays
Manger lentement et mastiquer entièrement les aliments

Il existe aujourd’hui des raisons scientifiques d’affirmer que manger trop vite fait grossir. Une étude anglaise a étudié en les filmant à leur insu deux groupes de femmes, l’un composé d’obèses et l’autre de femmes de poids normal. Elle a montré que les femmes de poids normal mastiquaient deux fois plus que les obèses, accédaient plus vite à satiété et avaient un besoin réduit en féculents et en sucres dans les heures qui suivaient le repas.

Il existe deux types de satiété : le rassasiement mécanique par remplissage de l’estomac et la vraie satiété qui survient lorsque les aliments après digestion arrivent dans le sang puis au cerveau. Ceux qui mangent très vite ne peuvent compter que sur la distension de leur estomac pour calmer leur avidité. Ce qui peut représenter d’énormes quantités et explique la fréquence d’une somnolence de fin de repas et de ballonnements, prouvant que l’on a dépassé la mesure. À l’inverse, l’individu qui mange lentement et mastique, prend le temps de voir calories et nutriments cheminer jusqu’au cerveau pour déclencher la satiété. À mi-repas ce dernier commence à peiner et refuse fromage et dessert.
Je sais que l’on ne peut inverser totalement ce type d’habitude fortement ancrée, et je sais tout autant ce qu’il y a d’exaspérant à déjeuner avec ce genre de tortue des tables lorsque l’on possède un appétit de lièvre.

Néanmoins, le grand obèse qui a du mal à se stabiliser ne doit pas sourire à la lecture de cette consigne. Il doit accepter l’idée qu’une mesure aussi simple peut l’aider beaucoup. Il doit savoir aussi que l’effort volontaire pour infléchir cette vitesse d’ingestion est beaucoup plus facile qu’il n’y paraît. L’effort d’attention volontaire ne dure que
quelques jours et devient vite un automatisme et à la longue une habitude. En guise d’anecdote, je rapporterai le cas d’un de mes patients indien ex-obèse, guéri et stabilisé par un gourou d’un ashram de la province de New Delhi avec, pour seul traitement, la recommandation suivante : «Lors de chaque repas, nourrissez-vous et mastiquez comme vous en avez l’habitude, mais au moment d’avaler, ramenez d’un mouvement de langue la bouchée sur le devant de la houche et mastiquez-la une deuxième fois En deux ans, vous aurez retrouvé un poids normal. »

Certains Mots Cls


proteine de soja texture et regime,plan hache au boeuf,content.

Vous aimerez aussi -