• background rays
Sevrage tabagique et prise de poids

Nombreux sont les fumeurs et les fumeuses qui hésitent à cesser de fumer par crainte justifiée d’une prise de poids réactionnelle. Nombreux sont aussi ceux qui ont tenté et réussi un sevrage mais qui, pour avoir grossi au cours de cette tentative, se remettent à fumer en croyant à la réversibilité de cette prise de poids. Ils se trompent et, ce faisant, perdent le bénéfice de leur entreprise et cumulent es nuisances.

Il faut savoir que l’engraissement lié à l’interruption du tabac est la conséquence de deux facteurs intriqués.
Un besoin de compensation de bouche qui pousse le fumeur sevré à rechercher des sensations différentes mais du même registre, des sensations dites analogues, des odeurs, des saveurs et des gestes que les pédiatres et les psychanalystes regroupent sous le terme de sensations d’oralité par référence au stade oral des premiers moments de la vie du nourrisson si bien décrit par Freud et ses successeurs. De ce besoin de compenser dans l’analogue surgissent les besoins de mettre en bouche et de grignoter en dehors des repas toute sorte d’aliments à saveur agréable et intense qui
élèvent la note calorique. À ce besoin de sensorialité et l’apport de calories qu’il génère, s’ajoute une accumulation nouvelle de toutes les calories que la nicotine permettait de consumer.

La conjugaison de ces deux facteurs, sensoriel et métabolique, est responsable d’une prise de poids moyenne de 4 kg pouvant atteindre 10 voire 15 kg chez des sujets prédisposés et gros fumeurs très dépendants. Il convient de savoir qu’un poids accumulé au cours du sevrage tabagique est un poids captif qui ne disparaîtra pas spontanément à la reprise du tabac. Il est donc indispensable de protéger l’immense acquis que représente la cessation d’une
dépendance à une drogue aussi dangereuse que le tabac. Il faut aussi garder à l’esprit que la menace d’engraissement liée à l’arrêt du tabac s’étale sur une période bien ponctuelle et limitée à six mois et que l’effort pour la contrer est donc lui aussi limité dans le temps. Passée cette période, l’emballement des métabolismes s’essouffle, les comportements de recherche et de compensation s’atténuent et le contrôle du poids devient plus aisé.

Certains Mots Cls


proteine de soja texture et regime,plan hache au boeuf,glacons,content.

Vous aimerez aussi -